L’anecdote de Günther – Pourquoi les bouteilles font elles 75cl ?

Aux dernières heures de l’année écoulée, je reçois un jeune couple un peu paniqué. Pour les douze coups de minuit, le champagne est au frais mais il manque le vin rouge pour accompagner le repas. Les deux jeunes gens souhaitent acquérir du vin conditionné en magnum. « On est nombreux autour de la table, c’est plus pratique » expliquent-ils les yeux pleins d’espoir.

Je les apaise en leur proposant notre Pinot Noir en magnum. Le couple se détend et accepte l’apéritif que je leur propose, histoire de bien commencer cette ultime soirée. La conversation tourne alors autour de la contenance des bouteilles de vin. Le jeune homme demande pourquoi les bouteilles de vin font 75cl ? Les habitués de la vinothèque, curieux et jamais en retard de quelques joutes verbales bien assaisonnées, se mêlent à la discussion. L’un explique savamment que cela correspond à la capacité pulmonaire d’un souffleur de verre. Rires sceptiques devant cette remarque peu convaincante. Un autre raconte qu’il s’agit probablement de la consommation moyenne lors d’un repas. Tiens ! Pourquoi pas s’enthousiasme l’assemblée toujours à la recherche d’une bonne excuse pour boire un bon coup ! Un troisième client avoue qu’il ne sait pas mais qu’il a entendu dire qu’il s’agirait d’une meilleure façon de conserver le vin et que cela faciliterait le transport. Cette hypothèse semble obtenir le consentement de tous. On applaudit bruyamment.

Il n’en est rien. Aucune de ces théories farfelues ne correspondent à la réalité.

C’est la faute aux anglais et à leur système de mesure particulier. A une certaine époque les principaux clients des domaines viticoles français étaient anglais. Leur unité, le gallon impérial, valait précisément 4,54609 litres. Ils transportaient le vin de Bordeaux en barrique de 225 litres soit 50 gallons en arrondissant. Et 225 litres correspondent à 300 bouteilles de 75cl. On avait donc : 1 barrique, 50 gallons, 300 bouteilles. Ainsi 1 gallon valait 6 bouteilles (4,54609 divisé par 6 = 0,75 litres). Encore aujourd’hui la plupart du temps, les caisses de vin sont vendues par 6 ou 12 bouteilles.
Je termine mon exposé devant un public médusé en produisant une liste des contenances de bouteilles aux délicieux noms de personnages bibliques dont je vous dévoile également la teneur :
– le Jéroboam, contenant l’équivalent de quatre bouteilles de 75 cl, soit 3 litres.
– le Réhoboam d’une contenance de 4,5 l
– le Mathusalem d’une contenance de 6 l
– le Salmanazar d’une contenance de 9 l
– le Balthazar d’une contenance de 12 l
– le Nabuchodonosor d’une contenance de 15 l
– le Salomon d’une contenance de 18 l.