L’anecdote de Günther – Une rose nommée Soleil d’Or

L’ancêtre de toutes les variétés modernes de roses jaunes a vu le jour en 1898. La même année, Léopold Imesch fonde à Sierre la cave du même nom. Le plus grand des hasards a sans doute présidé à la création de la rose et à la fondation de la cave cette même année.
L’auteur de la rose, Joseph Pernet-Ducher, génial rosiériste français établi à Lyon, cherchait à élargir la gamme des couleurs de la rose qui se limitaient alors aux déclinaisons de rouge, rose et blanc. Ses travaux ont abouti à la création de la rose jaune « Soleil d’Or » également nommée « Rosa Pernetiana ».

A l’autre bout de la vallée du Rhône, à Sierre, l’emblème de la cité est l’astre solaire. Il s’impose donc tout naturellement à Léopold Imesch qui en orne ses étiquettes. La marque « Soleil d’Or » ne sera toutefois déposée qu’en 2004.

Plus d’un siècle après sa création, la bannière solaire embellit toujours avec élégance les flacons de la maison Imesch et la rose « Pernetiana » continue de faire le bonheur des amoureux des roses.

La couleur jaune symbolise la lumière et la chaleur. Elle est signe d’allégresse, de joie et de gaité. On offre une rose jaune à un ami pour exprimer des sentiments amicaux.

Le vin, incarné par Dyonisos chez les grecs et Bacchus chez les romains, représente la vie, la fête, l’allégresse. Il adoucit les peines et exalte les passions.

Les romains attachaient la rose à Vénus ; arrosée accidentellement par le verre de vin de Cupidon, la rose blanche serait devenue rouge…La rose et le vin sont décidément indissociables !