L’anecdote de Günther : La pleine lune

En bon terrien mais sensible aux effets de l’astre lunaire, j’ai envie de vous livrer quelques pensées liées à la vigne, aux vins, aux hommes et à la lune, la pleine, celle qui nous abreuve de son éclat blanc et majestueux !

Si la lune stabilise l’axe de la terre, elle déstabilise souvent l’âme des hommes. Mais qu’en est-il de la vigne ? Du vin ?

Les anciens et certaines croyances disent qu’il faut la tailler à la lune descendante. Aux vendanges, le rendement sera plus élevé en lune montante mais la conservation du vin est meilleure en lune descendante. Dans tous les cas éviter les nœuds lunaires, la nature comme l’homme détestent les déséquilibres !

En surfant sur le net, j’y trouve de tout et son contraire. Charlatans, sorciers, scientifiques, propos de café du commerce, chacun y trouve de quoi étayer ses convictions. Le paranormal a toujours séduit, il rassure nos âmes déconcertées, lorsque le raisonnement n’a plus de sens, quand le fantastique, le magique l’emportent sur le quotidien. Quand les faits ne sont plus explicables par des mécanismes scientifiques, quoi de plus rassurant que d’en attribuer la faute ou les bienfaits à l’astre lunaire.

J’en fais l’expérience tous les jours dans ma vinothèque entouré de mes clients sensibles ou pas aux effets lunaires !