L’anecdote de Günther – Le rosé cailloux

Cet été je me suis octroyé quelques vacances du côté du Languedoc-Roussillon dans le sud-ouest de la France. L’occasion aussi de se retrouver en famille pour fêter les 40 ans de mon neveu et filleul. La vie y est douce et les températures estivales sont parmi les plus élevées du pays. De quoi se remonter le moral après le printemps pluvieux que nous avons vécu.

Même si ce coin de France recèle de véritable joyaux en matière œnologique, j’ai transporté dans mes bagages une recette qui en a étonné plus d’un ! Le rosé cailloux. La recette est très simple : du rosé et des glaçons ! Les puristes vont crier au scandale. Mais cet apéro est aussi l’occasion de franche rigolade puisque l’enjeu est de ne pas laisser fondre les glaçons. Donc gare à celui qui aura oublié d’en rajouter ; il devra payer la tournée ! Le malheureux ne se fait jamais prier et ce pour le bonheur des convives autour de la table. Si cette recette vous paraît inconvenante, placez les verres quelques minutes dans le congélateur et versez-y l’Oeil-de-Perdrix Soleil de Sierre, un vrai régal !