La réfection des murs en pierre sèche

Actuellement, la plupart de nos vins se reposent encore à la cave avant leur mise en bouteilles. A la vigne, les travaux de la taille sont terminés et l’ébourgeonnage n’a pas encore commencé. L’occasion pour les ouvriers de s’atteler à la réfection des murs en pierres sèches. Ces travaux les occupent entre six et neuf semaines par année, entre novembre et mars. Pour la construction, l’utilisation de mortier ou de béton est proscrite. Seule la surface des rampes d’accès est recouverte d’une couche de mortier afin de la rendre carrossable. Le mur bien fait ne nécessite pas de béton. Quelques-uns de nos ouvriers ont la fibre de la pierre. Grâce à leur motivation, les travaux coûtent entre 300 et 500 francs le mètre carré ! Un investissement de taille puisque nous ne recevons aucune aide financière de la part du canton. Mais c’est aussi une contribution à l’environnement et surtout au patrimoine valaisan. Dans le Valais central, ce sont des centaines de kilomètres de murs qui soutiennent 1500 hectares de vignes. Ces murs abritent une faune et une flore très particulières qui contribuent également à l’équilibre écologique de la vigne.