Les jeunes et le vin

Depuis quelques années, une nouvelle clientèle composée de jeune gens, sillonne avec grand sérieux les allées des salons de vins. Elevé par la génération des «baby-boomers», la première qui a bénéficié de vins de qualité élevée, ce nouveau type de consommateurs débarque avec une soif de savoir immense même si l’approche est quelquefois hésitante, souvent très différente d’un groupe à l’autre. Mais la même attitude se vérifie toujours : point d’enivrement, on veut apprendre à boire bien ! Il y a la version du groupe. Une bande de copains dont l’un d’eux se sacrifie pour ramener la bande saine et sauve à la maison. Il réclame un verre d’eau tout en observant d’un air envieux ses camarades absorber avec attention le divin nectar. Parfois le groupe est mené par un chef de meute ; souvent charismatique, un peu blagueur, limite fanfaron, il étale sa science devant ses copains qui s’efforcent de « sentir » les odeurs décrites par le maître à penser du moment. Les plus hardis osent le contredire, les timides replongent avec attention le nez dans leurs verres. Il s’ensuit généralement une discussion énergique où chacun veut bien sûr avoir raison avant de se tourner vers le professionnel derrière le stand à la quête d’une explication qui puisse ramener le calme dans le groupe. Les visages se détendent quand ce dernier explique qu’en matière de vin il ne faut se fier qu’à son palais et ne pas se laisser influencer. A partir de là, le groupe devient attentionné et écoute religieusement les explications du professionnel. La dégustation, la vraie, peut commencer !
Il y a la variante en couple. Discipliné et réfléchi, il a soigneusement préparé la dégustation. Les questions fusent. Le jeune couple est studieux, assidu, rien ne le trouble, si ce n’est de temps en temps un regard inquiet vers l’autre moitié en quête d’une approbation. La discussion porte sur des aspects plus techniques, le jeune couple a déjà suivi un cours de dégustation. Il veut en savoir davantage. Où poussent les raisins, comment est élevé le vin, quel est le temps de garde ? Pourquoi carafer ? Et puis il y a les enfants voire même petits-enfants des clients de longue date. D’un air assuré, ils annoncent connaître tout de la maison, ils ont une approche plus décontractée. Ils veulent avant tout être charmés et séduits par le vin. Tout en dégustant, ils racontent comment leurs aînés ont découvert « ce petit blanc » qui a traversé les générations de la famille. Instant de décontraction absolue.
Les jeunes aiment découvrir, ils ont de la chance, la palette est vaste. Issu de la génération « Coca-Cola », ils ont des palais souvent mis à mal par l’excès de sucre. De ce fait, l’acidité élevée des vins, qui leur confèrent une belle fraîcheur et une revigorante vivacité, rebute parfois la jeune génération. Mais elle a l’intelligence de s’adapter et de comprendre. A nous de la guider !