Elevage en cuve, barrique ou foudre ?


Il y a d’abord la matière première, le raisin, le fruit de la vigne. De cette baie fabuleuse naîtra un grand vin élaboré en vue d’une longue conservation. De ce fruit savoureux pourra aussi naître un vin que l’on appelle communément « un vin de tous les jours ». L’aboutissement réside, dans les deux cas, à conserver l’âme du vin, cette âme qui « chantait dans les bouteilles un chant plein de lumière et de fraternité » comme le raconte Charles Baudelaire dans l’un de ses poèmes.
L’élevage en cuve en acier inoxydable apportera au vin une savoureuse trame aromatique. La neutralité gustative du matériau inox permettra au vin d’exprimer pleinement sa saveur fruitée et donnera ainsi des joyaux pleins de gourmandise, de fraîcheur et de jeunesse.
La barrique* et ses formes rebondies douces et caressantes, accueillera en son sein des vins charpentés aux tanins mûrs et virils. Son potentiel de vieillissement sera assuré grâce à la matière poreuse du bois qui permettra au vin de respirer. Ses tannins seront assouplis et sa couleur stabilisée. De façon élégante, les notes boisées et fumées se joindront subtilement aux odeurs vanillées enveloppées de saveurs d’épices douces. Il en résultera un vin sapide, dense, charnu mais non dénué d’élégance et de finesse.
Le foudre, ce tonneau de très grande capacité généralement de forme ovale ou cylindrique, dévoilera de légères et discrètes fragrances fumées enveloppées de délicates notes de fruits. Peu d’arômes boisés pour ce type d’élevage car le vin est moins en contact avec le bois. L’oxygénation lente et mesurée accordera une longue vie au breuvage. Il en découlera un vin aux saveurs harmonieuses, au caractère franc et généreux. Un élevage en foudre n’influera pas sur le vin à la manière d’un fût.
L’élevage en cuve inox offrira des vins moins chers que ceux élevés sous-bois qui nécessitent un travail plus élaboré, un élevage plus long, des contenants plus onéreux et une part dédiée aux anges.
Un apéritif réclamera plutôt un vin fruité, frais et joyeux alors qu’une viande vigoureuse et savoureuse s’arrosera avec un vin charpenté et volontaire. A vous de choisir de quelle manière vous voulez vous faire plaisir !
*Barrique bordelaise, 225 litres, plus élancée et plus étroite contient environ 300 bouteilles de 75cl. La pièce bourguignonne, 228 litres, plus ventrue et plus ample