Les préjugés sur le vin – Ce ne sont pas les romains qui ont planté la vigne en Valais !

 

 

Ce ne sont pas les romains qui ont planté la vigne en Valais !

Nous sommes en 1987. Du côté de Brigue, une découverte archéologique ahurissante allait nous plonger 2’700 ans en arrière. Sur le chantier de l’autoroute A9, on venait de mettre à jour des lieux d’habitations datant de l’âge du fer (environ 700 av. J.-C.). Les archéologues dépêchés sur place n’en croient par leurs yeux lorsqu’ils déterrent des pépins de raisins carbonisés ainsi que des ceps de vignes fossilisés. Cette découverte laisse penser que les Valaisans cultivaient la vigne bien avant l’arrivée des Romains, ces derniers ayant débarqués dans nos contrées vers l’an 27 av. J.-C. En revanche, on ne sait pas s’ils vinifiaient les raisins, aucun matériau de vinification n’ayant été retrouvé. Mais buveurs ils l’étaient car on a exhumé, dans tout le canton, de nombreuses amphores dont certaines provenaient de lointaines contrées telles que la Sicile ou encore la Grèce et dont la datation scientifique fait remonter ces objets à une époque antérieure à l’Empire Romain. Dans le nord de l’Italie ainsi qu’au Tessin, les potiers fabriquaient des vases à trottola (signifie toupie en italien) qui servaient à conserver et à boire le vin. Grands nombres de ces récipients ont été déterrés tout au long de la vallée du Rhône.

Mais rendons à César ce qui est à César ; l’arrivée des Romains a contribué à améliorer le quotidien des Valaisans et forts de leurs expériences bacchiques dans tous l’Empire, ils ont sans doute emporté dans leurs besaces quelques bons et beaux flacons qui ont réjoui le cœur des Valaisans !